Maison SaSe, un premier projet Living Building Challenge pour le Québec

Maison SaSe01

Maison SaSe – Le coups d’envoi est lancé pour notre projet Living Building

En novembre dernier, nous avons réalisé la première charrette de conception intégré pour notre projet visant la certification « Living Building » du Living Building Challenge (LBC). La maison SaSe – maison saine et sereine, se veux un projet phare qui repousse les limites de la construction au Québec.

Une maison ancestrale fait peau neuve en cherchant à obtenir la certification la plus écologique

La masion SaSe est un des premiers projets au Québec à s’être enregistré en vue d’obtenir la certification complète LBC et pour corser le tout, la maison est âgé de 160 ans! Le projet se veut un « laboratoire habité » pour explorer des façons de construire durablement et montrer qu’il existe d’autres types de certification écologique. Il faut savoir que l’obtention de la certification complète LBC est déterminée par les résultats que le projet doit fournir après un an d’activité, car ce dernier doit en gros produire 105% d’énergie et avoir une consommation d’eau en boucle. De l’autre, le projet cherche à créer une occasion de contribuer à une meilleure relation entre l’humain, la collectivité et le cadre bâti. De ce fait, il constitue un prétexte à partager ses apprentissages issus des défis rencontrés

Un survol des défis du « bâtiment vivant »

Parmi de multiples défis, en voici quelques-uns. D’abord, l’âge de la maison, construite dans les années 1850, entraine toutes sortes de découvertes lors des rénovations. Ensuite, 99% des matériaux qui la composent devront être recyclés ou réutilisés. Le plus gros défi est de trouver les nouveaux matériaux qui devront être exempts d’une vingtaine de produits chimiques, dont les PVC, les phtalates et les formaldéhydes, puisque ceux-ci sont reconnus pour leur toxicité et demeurent omniprésents dans les matériaux de construction. Le projet est appelé à faire l’inventaire des matériaux qui répondraient à ces exigences. Ainsi, tout matériau qui sort ou entre dans la résidence doit être dûment analysé.

L’autre défi auquel l’équipe doit s’interroger est l’agriculture urbaine, qui occupera 30% de la superficie du terrain. Les propriétaires se sont contenté d’un potager l’été dernier afin de s’initier à cette pratique.

La maison SaSe se trouve en ville, plus spécifiquement dans un quartier patrimonial. Pour cela, la maison se voit soumise à des règles d’insertions particulières. Ce qui signifie que du point de vue urbanistique, le projet doit composer avec certains paramètres servant notamment à respecter le cadre bâti et le style d’architecture du secteur, ce qui peut devenir un défi pour la certification LBC.

En tenant compte des contraintes du terrain, l’équipe devra faire preuve d’imagination afin d’envisager l’intégration d’un système de production électrique, comme les panneaux solaires. À cela s’ajoute notamment la question de performance de l’étanchéité et l’isolation des murs et du toit, ainsi que le traitement des eaux.

La certification écologique Living Building Challenge

Le LBC est à la fois un programme de certification internationale, une philosophie et un ensemble de principes et d’outils de mise en œuvre. Créé en 2006 par l’International Living Futur Institute, il vise à définir les mesures environnementales les plus avancées dans l’industrie de la construction. La certification propose une structure qui permet de planifier, de concevoir et de construire en favorisant une relation symbiotique entre les individus et l’environnement bâti.

La maison SaSe – maison saine et sereine, invite la population, le milieu académique et le milieu communautaire à échanger sur les façons d’appliquer au Québec les objectifs inspirés de la vision du LBC. Les initiateurs du projet ont comme objectif d’offrir des ateliers dans un avenir rapproché pour discuter de leurs expériences du processus de certification, et des alternatives pour paliers à certaines problématiques. Vous pouvez suivre les progrès via la page Facebook du projet.